29 janvier 2012

Des abeilles à cupcakes

Il y a des gâteaux que je ne referai jamais. Mais alors JAMAIS. C'est bien pour amuser la galerie une fois, et voir si on est capable de le faire, mais franchement, aucun anniversaire ne mérite de s'arracher une partie des cheveux, de coller le reste avec des bouts de fondant récalcitrant, et d'éclater en sanglots quand le disque de fondant bien lisse et uniformément coloré qu'on a fini par étaler convenablement se déchire en plein milieu dès qu'il est posé sur le gâteau. Mais évidemment, la principale raison, c'est de pouvoir imaginer encore plus fou, encore plus grand, encore plus idiot la fois suivante. (à toi lecteur qui suit les liens et se pose la question, non, les deux gâteaux n'étaient pas destinés à la même personne, et non, le premier n'était pas pour moi)

Mais celles-là... celles-là je les referai. Peut-être à Pâques, ou pour une bridal shower qui devrait se faire au printemps (note, voir à sonder la future mariée et l'étendue de son esprit Disney avant...). A dire vrai, j'ai failli ne pas m'en servir... vous rendez-vous compte, les gens auraient pu les manger? Non pas les manger à ma place, car soyons réalistes, il s'agit plus d'un élément de décoration que d'une "vraie" friandise... à moins de pousser la sophistication à utiliser de la pâte d'amande de très bonne qualité, et de ne pas les oublier à l'air libre sur le plan de travail quasiment 24h, sous prétexte de laisser le chocolat prendre. Ouais, j'ai fait ça. J'ai aussi essayé de mettre les ailes avant que le chocolat ne soit sec, et ça aussi, c'est une mauvaise idée. 

Pour 24 abeilles, j'ai utilisé environ 1/3 de barre de pâte d'amande blanche, une pointe de couteau de colorant jaune en pâte (du colorant liquide standard doit pouvoir marcher à condition de ne pas vouloir les teinter trop foncé - ça ramollirait trop la pâte d'amande), une poignée de palets de chocolat à fondre (et fondus!), et 48 amandes effilées (prévoir du rab, ça casse facilement).

Commencer par teindre uniformément la pâte d'amande (pétrir, pétrir, pétrir...). Faire des petites boules de pâte, puis faire les corps des abeilles en les allongeant un peu (il faut qu'elles soient quand même un peu dodues).

Dessiner, par exemple avec un cure-dents, trempé dans le chocolat fondu, les rayures et les yeux (très important, les yeux, c'est ce qui les rend insoutenables de mignonnerie!). Il vaut mieux éviter d'avoir trop de chocolat sur le cure-dents, ça ferait des paquets pas très jolis, surtout pour les yeux - mieux vaut le retremper plus souvent dans le chocolat, et retirer l'excédent sur le bord du récipient.

Quand le chocolat a un peu pris, planter les amandes pour faire les ailes. 

Eventuellement, s'extasier du résultat. Ou les poser sur des cupcakes à la carotte et au miel.

Posté par HeyCupcake à 18:10 - Gâteaux - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est adorable

    Posté par Kalinka la chtie, 30 janvier 2012 à 12:12
  • Coucou !
    Superbe gâteau Belle au Bois Dormant... Serait-ce celui de ton anniv ?
    Moi je n'en ai pas fait un si beau : je me suis contentée de fondants au chocolat pour Gus et moi, c'est tout...
    Chapeau ! ^^

    Posté par Bernie, 04 février 2012 à 11:06
  • Bernie : merci! C'est bien mon gâteau d'anniversaire! Si j'invite toujours plein de monde pour mon anniversaire, c'est pour pouvoir faire un énorme gâteau, ahahah.

    Posté par Juliette, 05 février 2012 à 20:00

Poster un commentaire