21 décembre 2011

Des cookies pour Noël

Samedi soir dernier, comme tous les ans le troisième week-end de Décembre, c'était soirée de Noël avec les copains : l'occasion d'échanger cadeaux plus ou moins beaux et utiles: verre à bière en forme de botte, lampe torche en forme de cochon, glaçons en forme de glaçons mais qui clignotent au contact du punch de l'eau, cadre peint à la main avec une photo de soi dedans (bien joué, Marie!), de porter un serre-tête "renne du père Noël", avec les grelots (roooh que non, je n'ai pas honte), de descendre quelques Snowballs, et aussi quelques Christmas punchs, et surtout, la cérémonie d'ouverture aux semaines les plus riches en beurre et sucre de l'année. Pour notre buffet de gâteaux, chocolats et cookies de samedi, il aura fallu 3 kilos de farine, 2 kilos de fruits secs variés, 2 kilos de sucre blanc, 1 kilo de sucre roux, quasiment 6 plaquettes de beurre, des heures de cuisson et 10 litres d'eau gazeuse pour supporter la cuisine surchauffée par le four et le radiateur bloqué au max. C'est un peu la couverture d'Astérix et Cléopâtre des fêtes de fin d'année.

Je ne vais pas vous mentir, les photos sont celles de l'an dernier. En cette période de confusion complète due à un mélange de fatigue (vivement les vacances!), cadeaux en retard (merci la Poste!), paquets à faire, carte de voeux à envoyer, etc., j'ai une fâcheuse tendance à oublier des choses un peu n'importe où. En l'occurence, le rouleau de papier alu dans ma chambre, ou, plus embêtant, mon appareil photo ailleurs que chez moi. Alors je ne vais parler que de ceux que j'ai refaits cette année, pour pouvoir changer les photos incognito, si l'envie m'en prenait. De toute façon, et c'est logique, ce sont mes préférés : les spirales façon rugelach, et les flocons de neige à la vanille.

Je dois dire que les flocons sont particulièrement chouettes. D'une, parce que je peux me servir de mes emporte-pièce préférés, de deux, parce que la pâte est aussi facile à manipuler que de la Play Doh et aussi difficile à faire que de mettre quelques ingrédients dans un robot et appuyer sur "marche", de trois parce que - qui n'aimerait pas des biscuits bien beurrés et vanillés, juste ce qu'il faut à la limite entre croquant et tendre?

Quant aux spirales, il y a des raisins, de la cannelle et des noix dedans. Non, ça ne suffit pas? ça laisse aussi une odeur divine dans tout l'appartement. Et ils sont vraiment, vraiment bons.

La chose importante pour ne pas s'énerver avec des pâtes collantes, des biscuits impossibles à découper en tranches uniformes, ou qui gonflent à la cuisson et deviennent tout moches, c'est de bien respecter le temps de repos au frigo. Normalement, si les ingrédients sont à température ambiante au début (le beurre, mais aussi le cream cheese et - mais ça parfois j'oublie - les oeufs), que la pâte a bien refroidi avant de l'étaler, et que les boudins de spirales ont bien refroidi avant de les trancher, tout se passe bien. L'avantage, c'est qu'on peut aussi oublier la pâte ou les rouleaux garnis au frigo 1 ou 2 jours de plus (hermétiquement emballés pour ne pas se dessécher). Je suis en train de tenter la congélation des rouleaux 1 semaine, mais l'expérience est encore en cours. L'organisation et le travail à l'avance, c'est bien utile, pendant les fêtes.

FLOCONS A LA VANILLE
d'après Nigella Lawson, Christmas.

90g de beurre à température ambiante
100g de sucre
1 gros oeuf
1 c.c. d'extrait de vanille liquide
150g de farine
1/2 c.c. de levure chimique
1/2 c.c. de sel.

Battre le beurre et le sucre jusqu'à obtenir un mélange pâle et mousseux. Ajouter l'oeuf, puis la vanille. Ajouter ensuite la farine, la levure et le sel, et mélanger juste suffisamment pour former une boule de pâte.

Former grossièrement 2 disques de pâte, les emballer dans du film alimentaire, et mettre au réfrigérateur 1 heure.

Préchauffer le four à 180°. Etaler un disque de pâte jusqu'à l'épaisseur souhaitée (je dirais que l'on vise 5mm), découper à l'emporte-pièce et déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. En étalant la pâte au rouleau, faire en sorte que l'épaisseur soit la plus uniforme possible : sinon, les biscuits ne cuiront pas non plus de façon uniforme, et certaines parties seront disgracieusement brunes avant que le reste du biscuit soit cuit - ça se voit particulièrement sur des formes un peu tarabiscotées et découpées, comme les flocons.

Cuire 8 à 12 minutes selon la taille des biscuits; ils doivent être à peine en train de commencer à dorer sur les bords. Transférer sur une grille pour les laisser refroidir, et recommencer avec le deuxième disque de pâte.

SPIRALES FACON RUGELACH
d'après Martha Stewart

pour environ 50 spirales

Pâte
250g de cream cheese à température ambiante
250g de beurre, en morceaux, à température ambiante
50g de sucre en poudre
230g de farine tamisée

Garniture
50g + 2 c.s. de sucre en poudre
50g de sucre brun
1/2 c.c. de cannelle en poudre
3/4 de tasse (180mL) de raisins golden hachés
1 tasse (250mL) de noix hachées
1/2 tasse (125mL) de confiture d'abricots (ou "confiture" d'abricots au jus de raisin, sans sucres ajoutés, un peu moins sucrée)

Enrobage
1 tasse de sucre en poudre
2 c.c. de cannelle en poudre

Mélanger au robot (je préfère utiliser le kitchen aid, mais ça marche au mixeur) fromage frais et beurre. Ajouter le sucre et continuer à mélanger jusqu'à ce qu'il soit complètement incorporé. Ajouter la farine et re-faire tourner le robot (par à-coups dans le cas du mixeur, à vitesse lente pour le kitchen aid) jusqu'à ce que la pâte forme tout juste une boule. Diviser en 2, aplatir en disque épais chaque boule de pâte, emballer dans du plastique alimentaire et mettre au frigo au moins 2 heures.

Pendant ce temps, mélanger tous les ingrédients pour la garniture, à l'exception de la confiture. Il y a des chances que les deux heures ne soient pas complètement occupées. Un bon bain ou un verre tuent pas mal le temps.

Etaler au rouleau à pâtisserie le 1er disque de pâte (laisser le 2ème au froid pour ne pas qu'il se réchauffe en attendant, il serait difficile à travailler) sur une surface légèrement farinée, jusqu'à obtenir un rectangle d'environ 3mm d'épaisseur, et de 40/45cm de long. Penser à soulever la pâte du plan de travail, voire à refariner légèrement au fur et à mesure, histoire de ne pas se retrouver avec un rectangle de pâte garni et collé au plan de travail... Etaler une fine couche de confiture d'abricots sur la pâte, puis parsemer de la moitié de la garniture. Enrouler le rectangle sur lui-même pour former la spirale, en partant du plus long côté. Répéter l'opération avec le 2ème disque. Envelopper dans du plastique alimentaire, et remettre au froid 1 heure au moins.

Préchauffer le four à 180°. Mélanger le sucre et la cannelle. Découper les rouleaux bien froids en tranches d'environ 5mm d'épaisseur, passer chaque tranche dans le mélange sucre canelle, puis les déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson.

Cuire entre 15 et 20 minutes, jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Laisser refroidir 2 minutes sur la plaque, puis transférer sur une grille.

Posté par HeyCupcake à 10:40 - Gâteaux - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    On pourrait presque sentir les odeurs de cuisson et d'épices se répandant dans la maison ... Bravo, tant pour le look que pour les réalisations ! C'est assez typiquement le genre de cuisine que j'ai peu fait, ou du moins pas depuis très longtemps ...

    Posté par labrige, 22 décembre 2011 à 09:35
  • Niam niam... Cette année chez moi, pas de biscuits de Noël, pas eu le temps. Mais de bons pains d'épices pour aller sous le fois gras du Réveillon ou le beurre au petit déj, ça sentait déjà bien bon ! ^^
    Mais je me rappelle de tes biscuits l'année dernière, un régal ! ^^

    Je n'ai jamais réussi à faire une pâte à biscuits facile à travailler, ça colle au rouleau, ça se déchire, c'est pas égal... En bref, ça m'énerve vite !!

    Posté par Bernie, 23 décembre 2011 à 13:44

Poster un commentaire